dimanche 2 juillet 2017

LA TOUR SOMBRE Tome 1 ; LE PISTOLERO de Stephen King



L'homme en noir fuyait à travers le désert et le pistolero le poursuivait... ».
Dernier aventurier d'une époque qui ressemble à la nôtre, Roland le Pistolero est poussé par une force inconnue. Au-delà de cette chasse à l'homme, ce qu'il cherche, c'est la Tour.
À la croisée des temps, lieu de rencontre de notre univers et d'autres mondes...Voilà vingt ans que dure cette poursuite.
Pour Roland, l'enjeu est maintenant de rattraper l'homme en noir. Lui seul — il l'a vu en rêve — peut l'éclairer sur son avenir.
Le sorcier doit tirer trois cartes qui vont lui ouvrir trois portes. Vers l'enfer ou le paradis ? Nul ne le sait encore.
En attendant, tous deux marchent. Hallucinés. Ne pouvant se soustraire l'un à l'autre.
Sous l'oeil vigilant du gardien de la Tour...


MON AVIS Je me suis récemment mis à cet ouvrage considéré comme l’œuvre de sa vie par l’auteur lui-même. Alors que dire ? J’avoue être resté sur ma faim, toute l’histoire de ce premier tome est dans le résumé. Pas de révélation, de ramification, rien ((ou très légèrement sur la fin). Et tout cela dans une écriture qui prend son temps, et à mon sens, assez indigeste. Alors il paraît que le génie de cette saga se révèle à partir du tome 2, c’est possible, mais là tout de suite ça ne donne pas envie. Sachant que cette œuvre a été écrite sur un laps de temps très long (30 ans), l’écriture de l’auteur a changé, évolué, et l'on peut supposer que la saga a suivi le même chemin. J’aime beaucoup Stephen King, il m’a donné mes premières terreurs livresques avec « Ça » lorsque j’étais ado, de plus cette saga tire sur la fantasy, style que j’apprécie particulièrement. Je ne me bornerais donc pas à ce premier tome et continuerais cette saga, mais je vais laisser un peu de temps s’écouler afin de ne pas partir avec un regard négatif.


MA NOTE : 7/10

Aucun commentaire: