dimanche 25 décembre 2011

66° NORD de Michael Ridpath

Islande, janvier 2009.
Des manifestations contre la crise financière éclatent à Reykjavik. Un groupe de protestataires font connaissance, s'échauffent, s'enivrent et finissent par tuer un banquier, accidentellement... Huit mois plus tard, un autre directeur de banque est assassiné. Et si des extrémistes avaient décidé d'éliminer les responsables de la crise ? Pour déjouer le complot, la police compte sur un homme : Magnûs Jonson, inspecteur américain d'origine islandaise.
Mais, à force de parcourir la lande à la recherche des coupables, Magnûs va voir ressurgir les terribles drames de son propre passé... Dans l'atmosphère envoûtante de l'Islande, un polar au coeur de l'actualité, qui mêle scandales financiers et secrets de famille, légendes nordiques et problèmes modernes, pour nous faire frissonner d'effroi.

MON AVIS : Il s'agit ici d'un polar sur fond financier se déroulant en Islande. Sujet pointu me diriez-vous, c'est ce que l'on pourrait penser au premier abord, mais une fois passée la petite gêne des prénoms islandais peu usuels chez nous (Harpa, Björn, Vigdis...), nous rentrons dans ce pays plein de légendes, rudes, sauvage et envoûtant qu'est l'Islande. Le roman se déroule sur deux époques, en 1934 où nous sont conté les histoires familiales de notre héros et en 2009 durant la crise financière, le kreppa notre personnage principal Magnus, flic islandais revenu sur sa terre natale après plusieurs années passées à Boston, enquête sur une série de meurtres de banquiers. Ici point de meurtre sanglant ou de suspense insoutenable, nous suivons l'itinéraire de notre héros, confronté à son passé, ainsi que celui d'Islandais particulièrement frappés par la crise. J'ai d'abord cru que ce livre serait assez long à terminer, car le sujet ne me parlait pas plus que cela,  mais on se laisse facilement emmener dans ces contrées formées de coulées de lave et peuplées de trolls mangeurs d'enfants. Les personnages sont simples et touchants, on voie que certain pays ont été presque complètement ruiné par la crise et que le fait de ne pas pouvoir s'acheter le dernier objet à la mode "à cause de la crise" nous parait un peu dérisoire face à la chute vécue par d'autres. 
Nous avons donc ici un bon roman policier actuel se déroulant dans un pays fascinant par ses paysages, sa dureté et son passé.

MA NOTE : 8/10

mercredi 21 décembre 2011

LE LION DE MACEDOINE de David Gemmel



Quatre cents ans avant Jésus-Christ. Sparte l'orgueilleuse, la cité guerrière, célèbre ses victoires... et plus personne n'écoute les oracles.
Pourtant les présages se multiplient. Une guerre se prépare. Plus terrible que toutes celles qui ensanglanteront jamais la Grèce, elle mettra en jeu le sort de l'humanité.
Le Dieu Noir s'est éveillé, il patiente dans l'ombre. Lorsqu'il prendra forme humaine, le mal déferlera sur le monde.
Mais il reste un ultime espoir. Qui en sera porteur ? Xénophon, le glorieux général athénien ? Tamis, la sombre prêtresse qui manipule les fils de la destinée ? Ou Parménion, ce jeune sang-mêlé qui ose tenir tête aux descendants des rois...

MON AVIS : Pour infos ce cycle est composé de trois ou quatre tomes selon l'éditeur.
David Gemmel nous livre là un voyage dans la Grèce antique, ses batailles épiques, ses créatures fabuleuses et sa magie. Dans ce cycle se mêle histoire et imaginaire, en effet le héros qu'est Parménion a réellement existé, mais sa vie étant mal connue, l'auteur l'exploite comme bon lui semble. Vous retrouverez également Philippe II de Macédoine, Alexandre le grand, Aristote (en tant que mage), Léonidas et d'autres figures de cette époque.
J'ai vraiment aimé ce livre, tout d'abord car j'éprouve un grand intérêt pour la Grèce antique et sa mythologie, et de plus , comme dans tous les livres de Gemmel, les personnages sont bien travaillés, même les secondaires ont une certaine épaisseur, les batailles et duels bien retranscrits, les descriptions allant à l'essentiel et laissant part à l'action, tout cela nous offre un roman sans temps mort. Seul petit bémol, les transitions temporelles entre chaque livre cassent un peu le rythme.
 Que les néophytes ne soient pas rebutés aucune connaissance particulière n'est requise pour comprendre l'histoire. Ce mélange de faits historiques et fantastiques nous livre une saga passionnante à travers l'ascension de ce petit sang-mêlé molesté par ses condisciples qui deviendra le meilleur général de tous les temps, le Lion De Macédoine.
Nous suivrons donc avec plaisir et ferveur la vie de Parménion de sa petite enfance passée dans les rues de Sparte jusqu'à sa mort 70 ans plus tard en Perse.

MA NOTE : 10/10

mardi 20 décembre 2011

SANS REFUGE de Richard Laymon


Rick ferait n'importe quoi pour sa petite amie.
Il est même prêt à passer ses vacances à faire de la randonnée autour de Fern Lake... et pourtant, après ce qui s'est passé la dernière fois, c'est bien le dernier endroit au monde où il a envie d'aller. Mais elle adore le camping sauvage, et avec ses cheveux blonds et ses courbes là où il faut, elle est tout simplement irrésistible dans son short de randonnée. Rick pourrait la suivre jusqu'en enfer... et c'est justement ce qui l'attend.
Gillian aussi est en vacances. Seulement, son idée des vacances réussies est un peu étrange. Elle aime s'introduire chez les gens en leur absence et profiter des lieux : regarder leur télé, se prélasser dans leur piscine ou dormir dans leur lit. C'est ainsi que la jeune femme prend son pied. Quel dommage que cette fois-ci elle choisisse la maison d'un tueur...
Il y a des jours où l'on regrette vraiment de ne pas être resté chez soi !

MON AVIS : Ce livre regroupe tous les ingrédients classiques d'un film d'horreur : une randonnée qui tourne mal, un tueur violeur, un inquiétant ermite illuminé, des scènes sanglantes et un peu d'érotisme.  Et en fait, cela est plutôt réussi, on se laisse entraîner à travers les histoires de nos différents protagonistes, plus on avance dans le livre plus on se demande quel nouveau cauchemar va se profiler. Par contre je trouve la fin un peu rapide, limite bâclée, tout s'enchaîne trop vite après quelques longueurs du début. 
En résumé livre assez gore, particulièrement vers la fin, se lisant facilement, mais pas mémorable .Et après sa lecture, partir en randonnée ou en camping sauvage nécessitera un délai de réflexion supplémentaire.

MA NOTE : 7/10

mercredi 14 décembre 2011

NE VOIS-TU PAS LA MORT VENIR ? de Laurie Breton


Dix ans plus tôt, elle a perdu sa soeur, assassinée sauvagement par un homme qui n' a jamais été arrêté. De douleur et de rage, elle a alors fui les lieux du drame. A jamais, pensait-elle...
Aujourd' hui, profiler au FBI, Carolyn Monahan doit pourtant retourner à Boston, là où Meg a trouvé la mort, afin de résoudre une sombre affaire criminelle : un serial killer terrorise la ville en s' attaquant à de jeunes femmes qu'il viole après les avoir assassinées. Déjà quatre meurtres ont été commis, et la police ne dispose d' aucune piste.
Jusqu' au jour où l'assassin développe une obsession morbide pour Carolyne...et lui envoie des photos de sa soeur, prise après sa mort. Plongée brutalement dans l' horreur d' un crime qu' elle n'a jamais pu oublier, la jeune femme se jure de tout faire pour démasquer celui qui a fait basculer son existence dix ans auparavant.
Si toutefois il lui en laisse le temps...

MON AVIS : Petit livre bien sympa qui se lit facilement. Une enquête qui nous tient en haleine saupoudrée d'une histoire d'amour et de nombreux meurtres. Ce livre ne contient pratiquement pas de scène sanglante donc ne traumatisera pas les âmes sensibles.

MA NOTE : 7,5/10

dimanche 11 décembre 2011

VERTIGE de Franck Thilliez

Un homme se réveille dans un gouffre, menotté à une chaîne fixée dans le mur. Deux compagnons d'infortune, ainsi que son chien, l'accompagnent , l'un menotté tout comme lui l'autre pourvu d'un affreux masque métallique qui menace d' exploser. Quels sont les secrets qui les ont amenés en ce lieu et jusqu'où iront-ils pour survivre.

MON AVIS : Si vous n'avez jamais lu Franck Thilliez sachez que ce roman ne reprend aucun de ses protagonistes récurrents, vous pouvez le lire sans connaître ses oeuvres précédentes.
Comme souvent chez cet auteur, et c'est entre autres ce que j'apprécie, les personnages principaux cachent une grosse part d'ombre que ce huis clos fais resurgir peu à peu. Il n' y a pas de héros à proprement dire juste trois personnes comme vous et moi avec leurs secrets plus ou moins avouables. Plus d' une fois, on essaie de deviner quelle serait notre réaction dans les situations critiques vécues par les personnages et  le résultat n'est pas toujours flatteur pour notre ego.  C'est un roman très oppressant et bien qu'il ne se déroule qu'en un seul lieu il n'y a pas de longueur, on continue afin de savoir ce que cache les personnages, connaître leur devenir plus qu' incertain. Ce livre est un peu sanglant, mais quand même moins que les précédents de Thilliez. A lire, vous ne le regretterez pas.

MA NOTE :  9.5/10