lundi 19 février 2018

LA TRILOGIE HELENE (tomes 10-11-12) de Douglas Preston et Lincoln Child

Qui aurait imaginé l'inspecteur Pendergast, le brillant et atypique agent du FBI, en homme marié ? Personne ne pouvait donc savoir qu'il avait perdu sa femme, Hélène, lors d'un safari en Afrique. Stupeur ! Douze ans après le drame, quand s'ouvre le premier volet de cette trilogie, Pendergast découvre que la mort d'Hélène était tout sauf accidentelle ! Il n'a dès lors qu'une obsession : retrouver ses assassins. Mais il n'est qu'au début de ses surprises. Et ce qu'il va progressivement apprendre va faire vaciller sa raison... Des savanes de Zambie à New York, en passant par les bayous de Louisiane et les Highlands écossais, Pendergast doit désormais percer le secret de la famille d'Hélène, traquée par une redoutable organisation. Une fois de plus, il devra faire usage de tous ses talents pour affronter l'inimaginable !

MON AVIS :  Ces trois livres se déclinent comme une trilogie et doivent se lire comme tel. En effet, on suit Pendergast à travers l'enquête qui le mènera vers le meurtrier de sa femme. Celle-ci n'avait été abordé que brièvement jusqu'ici et nous avons enfin des révélations sur tout un pan de la vie de notre si perspicace enquêteur. Ces trois romans tournent logiquement plus autour de Pendergast, son comparse Da Costa y étant plus discret. Bonne trilogie qui nous apporte quelques lumières sur la vie d'Aloysius Pendergast

MA NOTE : 8/10

SHARKO de Franck Thilliez



" Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux."

MON AVIS : Voici le retour du couple de flics cumulant les problèmes à chaque apparition. Je ne le cache plus c'est toujours avec une grande joie que je retrouve les nouvelles parutions de Franck Thilliez.
Voici donc notre couple Sharko-Henebelle sur le devant de la scène dans ce roman. Je ne vous détaillerai pas le pourquoi du comment, à vous de le découvrir. Comme à son habitude, Thilliez nous offre un roman s'appuyant toujours sur une forte documentation et, ainsi nous offre une histoire crédible. Nous avons, heureusement, ici une affaire qui ne se produit pas tous les quatre matins, mais cela reste dans le domaine du possible. Cela renforce le sentiment d'empathie que l'on ressent pour notre couple de flics, car l'on peut aisément se projeter.
Sinon rien de nouveau toujours autant de plaisir à lire un nouveau roman de Franck Thilliez avec son style fluide, nerveux, son côté vicieux ressurgit également lorsque l'on ressent le plaisir qu'il a de nous cueillir au détour d'une page …

MA NOTE : 9/10

QUI de Jacques Expert



1994, Carpentras, résidence pavillonnaire du Grand Chêne. Un lotissement où tout le monde connaît tout le monde, calme et sans histoires. Jusqu’à ce jour de mars, où la petite Laetitia Doussaint, est retrouvée violée et assassinée dans les bois alentours. Crime crapuleux dont l’auteur ne sera jamais identifié. 2013 : Quatre hommes s’apprêtent à regarder à la télé l’émission « Affaires non résolues », dont le thème, ce soir là, est le meurtre de Carpentras.
Certains secrets reviennent à la surface, des suspicions anciennes, des non-dits. Au terme de l’heure que dure l’émission, le voile sera levé. L’un de nos quatre hommes est en effet bel et bien le coupable du viol et du meurtre de Laetitia. Mais qui ?

MON AVIS : Voici une idée assez originale : une heure d'émission faisant remonter à la surface des idées, des souvenirs, des envies plus ou moins avouables et ce daté à la minute pour chaque chapitre. Nous suivons donc l'évolution des pensées et souvenirs de ces quatre couples de spectateurs et essayons dans le même temps de découvrir le meurtrier. C'est assez bien construit, car nous nous engageons plusieurs fois vers de mauvaises pistes. Par contre, on a de temps en temps du mal à bien identifier les personnages et l'on attend également en vain, un peu de rythme. Tout le roman est construit sur le même tempo, cela fonctionne, mais nous aurions pus avoir un effet de surprise qui aurait rendu l'histoire plus prenante. De ce fait lorsque l'on apprend l'identité du meurtrier nous ne sommes pas plus surpris que ça. Non pas parce que l'on avait deviné, mais parce que cela s'enchaîne naturellement sans rebondissement.

MA NOTE : 6.5/10

LE TOMBEAU D'ACIER de Bear Grylls

Une femme et son fils enlevés dans les montagnes galloises.
Un homme torturé et exécuté sur la lande écossaise.
Un avion perdu et sa mystérieuse cargaison découverts au coeur de la jungle amazonienne.
Une conspiration terrifiante héritée des heures les plus sombres de l'Allemagne nazie.
Une même histoire les unit.
Un seul homme peut éviter le pire.
Will Jaeger.
Le chasseur.

MON AVIS : J'ai lu ce livre tout d'abord à cause de son auteur que j'apprécie beaucoup dans les diverses émissions qu'il fait. Au vu de son passé militaire, d'alpiniste et de pratiquant de la survie je me suis dit que ce livre allait être haletant., d'autant plus qu'il est présenté comme un thriller.
Eh bien il ne s'agit nullement d'un thriller, mais plutôt d'un roman d'aventure sur fond militaire. J'avoue avoir été un peu désappointé par ce livre. Je crois que j'attendais autre chose et de ce fait je ne suis pas totalement rentré dans l'histoire. Les personnages sont sympa, l'histoire crédible, mais je suis resté sur ma faim.
Je dois dire qu'étant assez peu friand d'histoires de guerres, des militaires, tout ne m'a pas parlé dans ce roman et du coup mon jugement s'en trouve sûrement modifié.
N'étant pas fermé j'ai commencé le deuxième opus…. Que je n'ai pas fini.. Je crois que je resterais fidèle à Bear Grylls, mais pour ses émissions


MA NOTE : 6/10

GHOST STORY de Peter Straub

Les quatre vieux messieurs respectables passaient leurs soirées à se raconter de fabuleuses histoires de fantômes.
Depuis la disparition d'un des membres de leur club dans des circonstances étranges, ils se sentaient menacés; perdaient le sommeil: ils allaient bientôt se trouver impliqués dans la plus hallucinante histoire de réincarnation qui se puisse imaginer...

MON AVIS : Ce livre, certes plus tout jeune, me faisait de l'œil depuis un certain temps. Considéré comme un classique du genre, je me suis donc lancé. Nous n'avons ici rien de tellement nouveau, mais cela reste bien construit, amené et efficace dans la trame. Par contre, le style s'étire en longueur et cela nuit à l'atmosphère de l'histoire qui aurait pu être bien plus pesante, effrayante comme cela peut se trouver chez certains autres auteur comme un certain S.King. C'est d'ailleurs le principal reproche que je ferais à ce roman la longueur omniprésente qui s'est trop fait ressentir.
Bon livre donc, mais qui ne m'a pas tenu en haleine.

MA NOTE : 7/10

lundi 8 janvier 2018

LE GRENIER DES ENFERS de Douglas Preston et Lincoln Child



En recherchant dans les égouts de New York un sac de cocaïne jeté par un dealer, un plongeur de la brigade fluviale remonte deux cadavres sans tête, presque réduits à l'état de squelettes. Ils portent des marques de morsures qui n'ont pu être infligées ni par une bête ni par un humain... On signale au lieutenant Vincent d'Agosta, chargé de l'enquête, que parmi les « taupes », ces sans-abri qui occupent le sous-sol de la ville, d'autres assassinats avec décapitation ont été enregistrés. Là encore, ils ne peuvent être l'oeuvre d'un homme. Qui a commis ces meurtres horribles ? Le monstre hybride que la police croyait avoir anéanti est-il de retour ? 


MON AVIS : J’ai lu, il y a déjà quelque temps la majeure partie des aventures de Pendergast et son acolyte Da Costa mais il me manquait ce deuxième tome, voilà chose faite.
Tout d’abord, sachez que ce récit est une suite plus ou moins directe de Relic mais le livre est fait de telle sorte que l’on peut très bien le lire indépendamment.
Outre le personnage de Pendergast que j’apprécie pour son côté Holmesque, je voulais lire cet opus, car la trame se déroule dans les bas-fonds de New York chez ceux que l’on appelle les hommes taupes.
Et il ne s’agit nullement d’une invention des auteurs, il  existe vraiment une sorte de société souterraine s’étendant sous la grande pomme, et ce sur plusieurs niveaux. Évidemment, il s’agit la d’un roman et non d’un documentaire donc  l’exactitude de ce qu’ y est décrit n’est sûrement pas au rendez-vous, mais à la lecture, cela paraît plausible.
Le personnage principal reste fidèle à lui-même avec son côté un peu supérieur mais attachant. L’enquête fleurte avec le fantastique et l’on retrouve avec plaisir tous les personnages déjà apparus dans le premier tome, cela permet de suivre leur évolution à travers le temps .

Bon roman policier, qui doit beaucoup au duo principal Pendergast-Da Costa  qui renouvelle un peu le mythe Holmes-Watson sans tomber dans le piège du plagia et cela vaut pour la série entière.

MA NOTE : 8/10